Broderie glazig et modèle Kenkizou de Pascal Jaouen

 dans la catégorie Histoire & techniques

Détail broderie glazig modèle kenkizou de Pascal Jaouen

Un peu d’histoire

Au XIXème siècle, la Bretagne est divisée en évêchés (territoire soumis à l’autorité d’un évêque) et chaque évêché ou « pays » avait ses codes vestimentaires, sa « mode ». L’une des plus connues est la mode bigoudène.

Ce développement des costumes locaux ne fût possible que lorsque la classe paysanne s’est développée économiquement et que les lois somptuaires* furent abolies. Avant cela, les paysans n’avaient pas les moyens ni le droit de s’offrir des matériaux de luxe comme la soie, le velours, les pierres semi-précieuses, le fil d’or, etc. Ces produits étaient strictement réservés à l’Eglise et la bourgeoisie.

Ces costumes locaux étaient portés lors de grandes occasions et bien souvent on faisait appel à un brodeur paysan pour confectionner et broder le vêtement. Il s’agissait d’hommes car il fallait des mains solides et fortes pour passer l’aiguille dans les différentes couches de tissu épais. Celui-ci venait à domicile et réalisait les broderies en fonction du rang social de la personne. Plus les motifs étaient nombreux et grands sur le vêtement, plus c’était signe de richesse.

broderie glazig traditionelle

Broderie glazig d’un costume traditionnel du Pays de Quimper – entre deux guerres – expo 20 ans Pascal Jaouen

Le costume le plus ancien retrouvé à ce jour est un gilet de 1814. La broderie traditionnelle bretonne que l’on connaît aujourd’hui est donc très récente !

La broderie glazig

Dans le « pays » de Quimper, les hommes portaient un gilet de couleur bleu, d’où le surnom de « pays glazik » signifiant « petit bleu » en breton (glaz = bleu).

Les broderies étaient réalisées en cordonnet de soie aux couleurs vives (jaune, orange et vert). Quant aux motifs, ils étaient géométriques jusqu’à évoluer en motifs floraux dans les années 1920-1930.

La broderie Glazig est donc un petit aperçu de ce beau patrimoine breton et Pascal Jaouen en a fait sa technique de prédilection. Aujourd’hui, il nous transmet tradition et savoir-faire au travers d’œuvres contemporaines.

Le kit Kenkizou de l’école de Broderie d’Art

le kit kenkizou de Pascal Jaouen

Le coffret contient :

  • Des fils de soie
  • Un lin imprimé
  • Un drap de laine
  • Une aiguille
  • Des fiches techniques des points
  • Un motif légendé et la photo de la broderie

Les points les plus utilisés pour le modèle Kenkizou sont le point de chaînette et ses variantes ainsi que le point de feston. Pas si facile que ça, mais à force de pratiquer mon point de chaînette commence à être régulier et fin. C’est donc un bon moyen de progresser.

Contrairement au coffret débutant (que je vous conseille si vous n’aviez encore jamais fait de broderie glazig), ce kit contient des fiches pour expliquer les points. Cependant, il en manque quelques-uns comme le point Kamm par exemple. Il faut donc déjà avoir quelques connaissances pour se lancer dans ce kit.

De plus, certains points comme le galon d’Elliant ou de Plougastel peuvent vite faire peur ! Pour ma part, j’ai préféré faire quelques essais à côté car c’était une première pour moi.

broderie glazig modèle kenkizou de Pascal Jaouen

Heureusement il y a suffisamment de fils pour recommencer quelques points lors de ratés. Je pense notamment à mon point de reprise qui était vraiment horrible ! Je ne regrette pas d’avoir pris le temps de défaire et de le rebroder.

J’ai encore pas mal de point à améliorer, mais au final je suis contente car j’ai beaucoup progressé et j’ai aussi découvert de nouveaux points. Il me reste encore un kit à faire de Pascal Jaouen (offert par mon homme) l’occasion de continuer de pratiquer et pourquoi pas un jour faire un stage dans son école !

 

 


*Dans le monde de la mode, il s’agit d’une réglementation qui dicte comment l’on doit s’habiller en fonction de son rang social. Par exemple, à la Renaissance, un paysan n’avait pas le droit de portait du velours car il était de trop base condition.

Bonus vidéo :
« Le costume aux mesures sociales des individus » extrait du film « Récits bigoudens » d’André Voisin – 1966
« Les brodeurs du Pays bigouden » France Régions 3 Rennes – 1976

Sources :
Fauque Claude, La broderie, splendeurs, mystères et rituels d’un art universel, Aubanel, 2007
 Ecole de broderie d’Art Pascal Jaouen
Confédération War’l leur

Recommended Posts
16 commentaires
  • sophiebrode
    Répondre

    Superbe ouvrage. C’est un modèle que j’ai acheté aussi et qui me fait de l’œil depuis un moment. Après avoir admiré ta broderie, je n’ai qu’une envie c’est de m’y mettre. Merci pour l’envie et merci pour ta visite. Bon week end. Sophie

    • Marie

      Merci Sophie !
      J’ai hâte de voir le résultat de ton kenkizou 😉
      Bon week-end;

  • Melle Bé
    Répondre

    J’aime beaucoup ton blog Marie, on y apprend plein de choses, il est relaxant………..

    • Marie

      Merci 🙂

  • Chez Nadège
    Répondre

    Je découvre ton blog, bien agréable. C’est un modèle que j’ai également réalisé, et que j’ai monté en pochette. Evidemment, je n’ai pas pu m’empêcher de rajouter des points, des perles et cabochons. Je l’aime beaucoup !!!

    • Marie

      Oh oui, il est très réussi le votre, une petite merveille. Merci pour de votre visite sur le site.

  • leratdesfils
    Répondre

    Article très intéressant !
    Je suis en admiration devant tous ces points de broderie et ces jolies couleurs !
    Superbe travail, vraiment.

    • Marie

      Merci, votre petit mot me fait très plaisir.

  • ghislaine29
    Répondre

    bravo marie
    c’est magnifique

    • Marie

      Merci !

  • Amatxi-Luz
    Répondre

    De toute beauté ! J’adore. Merci pour ce partage inspirant.

    • Marie

      merci !

  • domicreation
    Répondre

    Merci pour la présentation de ce modèle de broderie glazig.
    Votre broderie est très jolie, et, me donne envie !!!!

    http://domicreation.canalblog.com/archives/dentelle_aux_fuseaux/index.html

    • Marie

      Merci pour votre petit mot !

  • Claire
    Répondre

    Je ne savais pas que cette technique était si récente! Merci pour ces explications. Ca me donne vraiment envie!

    • Marie

      Merci Claire, j’ai également été surprise par les dates, je pensais que c’était plus vieux également.

Qu'en pensez-vous ?

0
ut diam dictum porta. venenatis, commodo ante. amet, nec elit.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer