Au jardin de mai

Au jardin de mai

6 mai 2022

Cher journal,

Je suis à nouveau très heureuse de pouvoir m’occuper de mon petit jardin cette année.

Les fraisiers plantés en septembre sont superbes et promettent une belle récolte. On va se régaler ! En attendant, ce sont les lapins qui en profitent. Quelques feuilles bien vertes de temps en temps accompagne le foin et la verdure. Ils adorent, alors je suis contente.

Les aromatiques sont magnifiques et sentent merveilleusement bon. Un vrai bonheur. Particulièrement le thym qui est en fleur.

Par contre, l’origan commence à avoir plein de petites tâches. Qu’est-ce que c’est ? Je ne sais pas, mais cela m’inquiète un peu.

Cette année, je tente quelques nouvelles cultures : les aubergines et les poivrons, des courges pour l’automne, ainsi que des fleurs.

J’ai planté mes premiers pieds d’aubergines, de poivrons et de tomates. Peut-être qu’il est encore un peu tôt dans la saison ? On annonce de belles journées, alors je teste. J’aime bien faire des expériences, tu le sais. Et puis si ça rate journal, j’ai d’autre pied bien au chaud à l’appartement.

J’ai aussi semé des fleurs tinctoriales, pour continuer mes explorations en teinture végétale, des fleurs à sécher pour faire de jolis bouquets et des mellifères pour les abeilles. Je ne sais pas trop ce que ça va donner, là aussi je teste.

Note : Les jeunes feuilles de mon pied d’aubergine sont douces comme du velours !

9 mai 2022

Cher journal,

Il commence à faire chaud. Comment faire pour garder l’humidité du sol ? Je paille avec le foin des lapins, mais ce n’est pas suffisant. La terre a soif et il ne pleut pas.

J’essaie d’arroser tous les soirs, mais faire des aller-retour depuis l’appartement avec mon sceau ne m’enchante pas.

Je teste les oyas pour limiter les voyages et faire des économies d’eau. Je ne sais pas si cela est vraiment efficace. Nous verrons bien.

Des petits goulus ont commencé à se servir avant nous ! Des oiseaux ?

11 mai 2022 : Bonne nouvelle ! Le casernement a mit à disposition des bacs d’eau. Fini les aller-retour.

13 mai 2022

Cher journal,

J’ai trouvé le coupable ! Le petit chenapan qui fait des trous dans mon jardin. Un petit chat gris, trop mignon. Il est resté avec moi le temps d’enlever quelques mauvaises herbes. Je crois que les oignons n’ont pas trop appréciés, mais difficile de le gronder. Bien trop mignon…

16 mai 2022 : Manger les premières fraises du jardin ! un délice. Semer les courges d’automne et les tournesols.

28 mai 2022 : L’origan, le persil, et la sauge sont énormes ! Quel plaisir de faire mes premiers pots d’herbes aromatiques pour la cuisine.

Envie d'explorer l'univers de la broderie ?

Rejoignez les abonnés de Patience & Petits Points et recevez des mini défis chaque mois pour alimenter votre pratique.

Please wait...

Pour confirmer votre inscription, rendez-vous dans votre boîte mail. Si vous n'avez pas reçu de message, pensez à vérifier vos spams. A bientôt !

Une nouvelle expérience : le tissage

Cher journal,

Ce week-end j’avais envie de tester une nouvelle activité, encore… Je ressens un besoin insatiable de faire plein de nouvelles choses. Tester, essayer encore et encore. Apprendre toujours plus. Parfois je me fatigue toute seule. Et pourtant, j’ai l’impression de revivre depuis que je m’autorise à partir dans tous les sens.

Alors, cette semaine, quand l’occasion s’est présentée, je me suis achetée un petit métier à tisser. Cela me faisait envie depuis si longtemps !

Depuis quelques années, je me limitais un peu trop :

Je n’ai pas la place. Je n’ai pas l’argent pour commencer une nouvelle activité.

Ça va durer deux jours et tu seras passée à autre chose… et est-ce que tu vas le finir au moins ? Histoire de concrétiser un truc dans ta vie.

Qu’est-ce qu’elle peut être dure cette petite voix parfois ! Elizabeth Gilbert, auteur du livre « Comme par magie » l’appelle le censeur.

censeur

N’est-il pas mignon ?

Résultat je ne faisais plus rien, je n’avais plus envie de rien, broder devenait même une corvée.  Je déprimais.

Maintenant j’ai compris. J’ai besoin de diversité pour stimuler mon esprit, pour retrouver l’énergie de créer. Donc, je me suis achetée un petit métier à tisser. Et comme j’adore Domestika, un cours pour apprendre à l’utiliser.

Depuis quelques jours, j’aime suivre tous les matins des cours Domestika. De dessin essentiellement, mais j’ai repéré quelques leçons de teinture végétale, de décoration d’intérieur, de lettrage, etc. Ce n’est vraiment pas bon pour le porte-monnaie, mais c’est mon petit plaisir du matin. Et peut-être bien une routine qui s’installe doucement.

Apprendre, toujours apprendre et comme j’oublie vite… je note tout. tu es mon « pense-bête » cher journal ! Organisation, journaling, prise de notes, croquis, tu te remplis vite, trop vite. Il va bientôt falloir te trouver un successeur.

18 pages de prise de notes pour le cours : Techniques de tissage à la main : créez des accessoires textiles ! Je crois que c’est la première fois que je prends autant de notes sur un cours. Il y avait beaucoup de notions abordées. Ce n’était peut-être pas le meilleur cours pour débuter…

Mais, ce n’est pas grave, j’ai appris plein de choses ! Et une fois les bases comprises je me suis beaucoup amusée à faire mes propres expériences. Un mélange un peu chaotique de tissage et de broderie.

Je reprendrais bien le tutoriel pour me faire un coussin. Mais avec mes lapins-garous, il risque de finir en lambeaux….

Et puis, qui sait, je serais sûrement partie sur d’autres envies dans quelques jours.

premier tissage

Envie d'explorer l'univers de la broderie ?

Rejoignez les abonnés de Patience & Petits Points et recevez des mini défis chaque mois pour alimenter votre pratique.

Please wait...

Pour confirmer votre inscription, rendez-vous dans votre boîte mail. Si vous n'avez pas reçu de message, pensez à vérifier vos spams. A bientôt !

Par la fenêtre

Envie d'explorer l'univers de la broderie ?

Rejoignez les abonnés de Patience & Petits Points et recevez des mini défis chaque mois pour alimenter votre pratique.

Please wait...

Pour confirmer votre inscription, rendez-vous dans votre boîte mail. Si vous n'avez pas reçu de message, pensez à vérifier vos spams. A bientôt !

Expériences tinctoriales : L’avocat

expérience teinture avocat

Cher journal,

Ce week-end, j’ai envie de ressortir mon fait-tout pour faire de nouvelles teintures.

Cela fait quelques mois que je conserve mes épluchures d’avocat. J’ai également repéré un spot d’orties dans la caserne.

Comme tu le sais, je n’ai aucune expérience en la matière, alors je m’aide du livre “le guide de la teinture végétale” d’Abigail Booth.

Je n’irais pas bien loin avec ce livre. Les techniques de teintures sont survolées, mais pour découvrir et faire mes petites tambouilles ça me suffit amplement. De plus j’aime particulièrement la thématique et les photos du livre : de la culture des plantes à la réalisation d’ouvrages. Cela donne envie de semer quelques fleurs tinctoriales au jardin cette saison !

Commençons par les épluchures d’avocat. Je ne les ai pas rincées, certaine présente quelques moisissures. Cela influencera-t-il mon bain de teinture ?

Note : Rincer les prochaines épluchures pour éviter les moisissures et comparer le résultat.

J’ai également gardé quelques noyaux. Faut-il les couper ?

Note : Tester avec et sans noyaux.

Prendre un maximum de notes, pour ne rien oublier, tel un scientifique dans son laboratoire. Cette approche scientifique me plait, ça me rappelle les cours de physique / chimie au lycée.

Après 1h heure de cuisson, la couleur du bain me semble un peu clair pour pouvoir teindre avec. Je tente quand même…

24h de bain plus tard, un rose pâle apparait doucement sur mes tissus, mais j’aurais aimé quelque chose d’un peu plus rose.

Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ?

Pas assez d’avocat ? Les moisissures ? Pas assez de temps de cuisson ? Un mauvais mordançage ? La qualité de l’eau ? Mon tissu ?

Bon à savoir, d’après l’article de teinture sauvage, le mordançage n’est pas nécessaire pour l’avocat. La quantité d’avocat utilisée semble correcte également.

Il me faut donc améliorer la qualité de mes bains :

  • Bien nettoyer au fur et à mesure mes peaux d’avocat avant de les faire sécher.
  • Laisser mijoter un peu plus longtemps avant de filtrer.

Est-ce que la quantité d’eau a également un impact sur la teinture ?

Je testerais également le bicarbonate de sodium et l’acétate de fer conseillés dans l’article de teinture sauvage. Mais avant, il me faut refaire le stock de peau d’avocat !

Envie d'explorer l'univers de la broderie ?

Rejoignez les abonnés de Patience & Petits Points et recevez des mini défis chaque mois pour alimenter votre pratique.

Please wait...

Pour confirmer votre inscription, rendez-vous dans votre boîte mail. Si vous n'avez pas reçu de message, pensez à vérifier vos spams. A bientôt !

Sous les nymphéas #3

poisson

Cher journal,

Aujourd’hui je me lance sur le poisson.

Je suis plutôt enthousiaste et contente du résultat pour l’instant. J’espère ne pas tout gâcher.

J’ai déjà ma petite idée sur la couleur et j’ai même quelques paillettes qui devront faire l’affaire. Mais je m’interroge sur la façon de m’y prendre. Comment créer mon relief ? Comment donner une impression de légèreté et de mouvement à mes nageoires ?

J’opte pour un rembourrage à la feutrine (technique que j’ai apprise dans le livre : Broderie d’or d’Hazel Everett) afin d’obtenir une surface lisse pour poser mes paillettes.

Et pour mes nageoires ?

J’improvise quelque chose avec mes chutes d’organza de soie provenant du kit Pandora de Julie Romero.

Le résultat me plait beaucoup. Mais comment ajouter ma nageoire dorsale maintenant ? ^^’

Envie d'explorer l'univers de la broderie ?

Rejoignez les abonnés de Patience & Petits Points et recevez des mini défis chaque mois pour alimenter votre pratique.

Please wait...

Pour confirmer votre inscription, rendez-vous dans votre boîte mail. Si vous n'avez pas reçu de message, pensez à vérifier vos spams. A bientôt !

Joyeux Beltane

Envie d'explorer l'univers de la broderie ?

Rejoignez les abonnés de Patience & Petits Points et recevez des mini défis chaque mois pour alimenter votre pratique.

Please wait...

Pour confirmer votre inscription, rendez-vous dans votre boîte mail. Si vous n'avez pas reçu de message, pensez à vérifier vos spams. A bientôt !

Sous les nymphéas #2

Cher journal,

Mon intuition me guide vers la case des poissons. C’est ce qui m’inspire le plus aujourd’hui.

J’ai envie de relief, de textures pour le font, mais pas trop non plus, le poisson et les nymphéas doivent rester les stars de la broderie.

Alors, je tente timidement de poser des aplats de couleurs au crochet Lunéville, sans trop savoir où cela va me conduire. Ça me prend un temps fou de remplir, mais cela me plaît pour le moment. C’est un bon début.

Les tiges maintenant. J’aimerais apporter un peu de relief. Je pense aux perles. Faire des lignes de perles, je sais faire. Enfin… je pensais ! Je n’ai pas assez espacée mes rangs pour la première tige. C’est complètement irrégulier et j’ai déjà fermé mon point… Tant pis. On croirait des petites bulles qui remontent à la surface, ça ne me gêne pas plus que ça.

Alors je continue tout en essayant de faire un peu mieux quand même. Je me laisse porter par le plaisir de broder.

J’ai envie de matière. Je sors ma boîte de fournitures marrons et je trouve un fil chenille qui fera parfaitement l’affaire.

J’ajoute du rose. C’est un peu trop rose… c’est joli, ça donne du peps, mais je ne dois pas oublier que c’est le poisson la star.

J’adoucis le rose avec mes feutres. Ça me plaît.

Envie d'explorer l'univers de la broderie ?

Rejoignez les abonnés de Patience & Petits Points et recevez des mini défis chaque mois pour alimenter votre pratique.

Please wait...

Pour confirmer votre inscription, rendez-vous dans votre boîte mail. Si vous n'avez pas reçu de message, pensez à vérifier vos spams. A bientôt !

Sous les nymphéas #1

sous les nympheas

Cher journal,

J’ose enfin me lancer.

Cela fait maintenant un an que je tourne autour…

Il y a un an, j’ai fait un dessin et j’ai commencé un échantillon pour tester quelques points, puis plus rien. Aujourd’hui je comprends enfin pourquoi.

L’idée de faire et refaire me paralyse. Je n’aime pas faire plusieurs fois la même chose. ça m’ennuie terriblement ! Et je perd tout plaisir à créer. Alors lorsque l’on m’a conseillé de commencer par broder des échantillons, ma broderie devenait une corvée. La joie de broder, d’explorer, de jouer avec les matières s’est envolée.

Faire des échantillons c’est bien, ça permet de tester, de faire des erreurs, de réajuster sans endommager son travail. Seulement, ça ne me convient pas, j’y vais à reculons sans aucun plaisir. Une corvée.

Aujourd’hui, un déclic : Je n’ai rien à perdre tout à y gagner de commencer directement sur mon métier. Si je me plante tant pis ! Mais au moins je fais quelque chose. J’avance, j’apprends.

Et cher journal, cette prise de conscience à été libératrice !

Je suis enfin prête à me lancer.

Il est temps de me faire confiance, confiance en mon intuition.

Envie d'explorer l'univers de la broderie ?

Rejoignez les abonnés de Patience & Petits Points et recevez des mini défis chaque mois pour alimenter votre pratique.

Please wait...

Pour confirmer votre inscription, rendez-vous dans votre boîte mail. Si vous n'avez pas reçu de message, pensez à vérifier vos spams. A bientôt !