Présentation des cours de broderie à l’école Pascal Jaouen (Brest) – trimestre 1

 dans la catégorie Cours, stages & ateliers

En septembre (2017), je me suis inscrite à mon premier cours de broderie d’art à l’école Pascal Jaouen. Je suis les cours à Brest donnés par Yann Lagoutte et j’en suis ravie. Je vous explique tout dans cet article.

Présentation du programme de l’école

L’école de broderie d’art Pascal Jaouen propose une grande variété de cours. La technique emblématique de l’école est la broderie bretonne et tout particulièrement le glazig, mais on peut également s’initier à d’autres techniques comme la broderie de Lunéville, le passé empiétant ou la broderie Richelieu. Pour connaître toutes les techniques enseignées, je vous invite à visiter le site de l’école.

Logo école de broderie Pascal Jaouen

Chaque année, un programme est proposé avec une sélection de cours. D’une année sur l’autre, les techniques peuvent varier à l’exception de la broderie glazig.

Au programme cette année (2017-2018) :

  • Trimestre 1 : broderie glazig ; broderie de Lunéville ; perlage à l’aiguille ;
  • Trimestre 2 : broderie glazig ; jours anciens ; passé empiétant ;
  • Trimestre 3 : broderie glazig ; broderie d’ameublement ;

Les cours sont donnés un peu partout en Bretagne (Brest, Quimper, Vannes, Rennes, Lorient, etc…) et en fonction de votre ville vous n’aurez pas le même professeur.

Un cours, comment ça se passe ?

Les cours durent 2 heures et ont lieu une fois par semaine pendant l’année scolaire. Ils sont ouverts aux débutants comme aux confirmés.

Au début de chaque trimestre, les élèves choisissent une technique de broderie parmi celles présentées. Pour les débutants, une pièce d’étude est suggérée et pour les élèves plus expérimentés, plusieurs projets sont proposés.

Les fournitures pour une pièce d’étude sont comprises dans le tarif du cours. On a le choix parmi plusieurs couleurs ce qui fait que chaque broderie est unique. Si besoin, du matériel est également disponible en vente à l’unité (fils, perles, tissus, …).

Les groupes sont composés de 10 à 15 personnes, mais certains jours il y a beaucoup plus d’élèves. On peut alors être à l’étroit et avoir un temps d’attente assez long pour voir le professeur.

Premier trimestre – Initiation à la broderie au crochet de Lunéville

Au premier trimestre, j’ai choisi la pièce d’étude pour débutant en broderie Lunéville. C’est une technique qui me plait beaucoup. Les broderies que l’on peut admirer dans les reportages de maison Haute Couture me font rêver. La dextérité des brodeur.se.s au crochet est incroyable et les broderies magnifiques. C’est principalement pour cela que je me suis inscrite à l’école Pascal Jaouen.

Mais revenons-en à la pièce d’étude. C’est un modèle floral que l’on a brodé sur de l’organdi de coton, un tissu très fin et léger.

Sa transparence permet de voir notre main sous l’ouvrage pour nous aider dans notre travail. En effet, la broderie de Lunéville se brode sur l’envers (sauf exception). Pendant qu’une main manipule le crochet sur le dessus, l’autre, en dessous, gère la tension du fil et positionne les fournitures sur l’endroit de la broderie.

broderie Lunéville - école Pascal Jaouen - réalisation Marie Hébert

Cela demande un peu d’entrainement. C’est donc avec quelques exercices sur le côté que l’on commence et une fois que le point de base est compris (le point de chaînette), on peut se lancer sur le motif.

La broderie de Lunéville demande beaucoup de pratique. Il est donc nécessaire de s’entraîner régulièrement chez soi, avec de petits exercices, pour pouvoir avancer dans le cours. Sinon on peut vite être frustré(e) de ne pas progresser dans son ouvrage.

Pendant le cours, on aborde toute une variété de points sur un trimestre :

  • Le point de chaînette
  • Le point de satin
  • Le passé plat
  • La pose de perles en ligne (avec angles et embranchements)
  • La pose de perles en pointillé
  • Le point de vermicelle égrainé
  • La pose de cuvettes en ligne (avec angles)
  • Le point mousse

le point mousse - broderie Lunéville - réalisation Marie Hébert

J’avais déjà fait un peu de broderie Lunéville (voir l’article : retour sur le cours de broderie perlée de Lunéville de Fileuse d’étoiles – Module 1). De ce fait, la prise en main du crochet a été plus rapide et j’ai donc pu explorer un peu plus la technique avec un deuxième motif en fin de trimestre.

Conclusion

Les cours à Brest avec Yann Lagoutte sont très enrichissants. Le professeur s’adapte au projet et aux envies de chaque élève. J’attendais beaucoup de ces cours et je ne suis pas déçue, bien au contraire. On a abordé beaucoup de choses et, de retour à la maison, je m’empressais de prendre des notes pour ne rien oublier.

Je suis même un peu triste que le trimestre se termine, car il faut maintenant choisir une autre technique, bien qu’il y en ait deux qui me font de l’œil ! Broderie glazig ou passé empiétant ? le choix ne sera pas facile.

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Showing 2 comments
  • Marie-Paule H.
    Répondre

    bravo et bonne continuation, les journées ne seront plus assez longues pour tout faire LoL Amicalement Marie-Paule

    • Marie

      Merci beaucoup, c’est vrai qu’il faut commencer à sélectionner les projets, car ce n’est pas possible de tout faire. Il y a tellement de chose à voir en broderie !

Qu'en pensez-vous ?

ut vel, elit. in ipsum sit amet,
42 Partages
Partagez34
Enregistrer8
Tweetez
+1