Broderie Lunéville - motif école Pascal Jaouen - réalisation Marie Hébert

Cette année (2018/2019), j’ai à nouveau eu la chance de suivre les cours de broderie à l’école Pascal Jaouen. Je suis inscrite à l’école de Brest avec comme professeur Yann Lagoutte, mais vous trouverez également des cours à Quimper, Vannes, Rennes, Paris, etc. Pour en savoir plus, je vous invite à visiter le site de Pascal Jaouen.  

Chaque trimestre, une sélection de techniques est proposée :  

  • Trimestre 1 : Broderie glazig ou broderie Bigoudenn (traditionnelle ou neudé)
  • Trimestre 2 : Broderie glazig ou passé empiétant 
  • Trimestre 3 : Broderie glazig ou perlage à l’aiguille ou broderie perlée au crochet de Lunéville 

Bien que la découverte de la broderie Bigoudenn me faisait très envie, j’ai choisi de poursuivre mon apprentissage sur les techniques que j’avais déjà abordées la première année, c’est-à-dire le glazig, le passé empiétant et la broderie perlée au crochet de Lunéville.  

Trimestre 1, le glazig 

De très jolis modèles nous sont proposés chaque trimestre. Cette année, mon coup de cœur s’est porté sur un motif au format rectangulaire. J’ai opté pour un tissu lin couleur « prune », afin de sortir un peu de mes habituels fonds blanc/blanc cassé.  

Broderie glazig - motif école Pascal Jaouen - réalisation Marie Hébert

Afin de contraster avec ce fond, je suis partie sur une gamme de couleurs claires et lumineuses en y ajoutant quelques touches de couleurs plus vives. 

Broderie glazig - motif école Pascal Jaouen - réalisation Marie Hébert

Je suis à la fois très contente et un peu déçue par le résultat. Très contente, car j’aime beaucoup le motif et les couleurs. J’ai également appris de nombreux points, notamment toute une variété de galons et de très belles reprises.  

Broderie glazig - motif école Pascal Jaouen - réalisation Marie Hébert

Un peu déçue, car le tissu fronce tout autour de la broderie. J’ai encore bien trop tiré sur mes fils. Il me faudra donc travailler sur ce point lors de mes prochains glazig afin de progresser dans la technique. 

Trimestre 2, le passé empiétant 

Le deuxième trimestre, il nous était proposé de mélanger les techniques en passé empiétant. Ainsi, sur certains modèles, nous avions une partie brodée au passé empiétant et une autre partie travaillée en perles, raphia, cannetille et autres points de broderie.  

Motif école Pascal Jaouen - réalisation Marie Hébert

Ce trimestre était également l’occasion d’aborder quelques techniques de relief, comme le rembourrage et le fil de fer. J’ai beaucoup aimé broder ce modèle, notamment l’abeille avec ses diverses matières.  

Motif école Pascal Jaouen - réalisation Marie Hébert
Motif école Pascal Jaouen - réalisation Marie Hébert

Trimestre 3, la broderie perlée au crochet de Lunéville 

J’étais très heureuse d’apprendre que la broderie perlée de Lunéville était à nouveau proposée cette année. J’avais très envie de poursuivre mon apprentissage dans cette technique, car c’est une technique qui me plait beaucoup.  

Broderie Lunéville - motif école Pascal Jaouen - réalisation Marie Hébert

Ce trimestre m’a permis de découvrir de nouveaux points tels que la pose à l’anglaise, la pose en écaille et la pose “en boule” de cuvette. 

J’ai également abordé le passé empiétant au crochet de Lunéville et c’est peut-être ce qui a été le plus difficile à faire sur ce modèle. 

Broderie Lunéville - motif école Pascal Jaouen - réalisation Marie Hébert

Celui-ci n’est pas encore terminé, voilà de quoi m’occuper pour les vacances de l’été.  

Ces articles pourraient vous plaire

25 Commentaires

  1. Quelle est la origine de broderie glazig?

  2. Ah le point mousse ! Dans mon livre de broderie il est appelé point de fourrure. Et c’est vrai que c’est long à broder, mais quel résultat ! je suis contente de l’avoir appris à l’école de Pascal Jaouen où l’on découvre tellement de techniques différentes. Bravo pour tes réalisations. Kerma.

    • Merci beaucoup, moi aussi je suis bien heureuse de l’avoir découvert à l’école. Le résultat est superbe.

  3. J’en pense que c’est époustouflant ! Tout est réussi à mes yeux de néophyte. J’admire, je savoure. Merci Marie de partager toutes ces beautés

  4. Bonsoir,
    J’en pense que c’est magnifique !
    Bonne soirée

  5. C’est magnifique !!! J’ai toujours envie d’en faire mais hélas les horaires ne sont pas possible pour moi. En attendant, je me délecte de voir vos réalisations. C’est beau même si vous êtes déçue par rapport à votre tissu.

  6. Bonjour et merci de partager toutes vos merveilles, c’est super joli, très joli, avec beaucoup de régularité, c’est ce que j’ai le plus de mal à réaliser dans tout ce que je fais, je n’ai pas ce don
    continuer à nous montrer, perso je ne me lasse pas de regarder ses superbes ouvrages

  7. Bonjour , c est vraiment très beau.J ‘aime beaucoup l abeille,avec sa tête en velours .
    vous devez apprendre plein de nouvelles techniques et maîtriser de nouveaux fils.
    Merci de nous faire partager vos découvertes.

  8. C’est vraiment sublime! Quelle finesse, c’est toi la petite abeille 🙂 Le mélange de texture est chouette et les perles blanches tout autour de la fleur en lunéville…Waouh!

  9. C est vraiment magnifique. Bravo

  10. Je trouve aussi l’abeille fascinante. Mais tout le programme est passionnant. Je fais un peu de glazig dans ma lorraine, j’adore le passé empiétant et cette année j’ai fait un stage à Lunéville (5 jours) crochet paillettes et perles. J’y retournerai, pas suffisant, mais quel bonheur. Bravo pour vos réalisations. Amitiés

    • Merci beaucoup, c’est super ! c’est vrai qu’il faut un peu de temps pour maîtriser le crochet, mais une fois que l’on a compris c’est très addictif. De mon côté, j’aimerais faire un stage chez Catherine Laurençon pour progresser en peinture à l’aiguille. J’adore ce qu’elle fait. Amitiés

  11. J’en pense que j’aimerais bien être à ta place ! Bon dimanche à toi !

  12. Et ben, quelle belle variété! Ton abeille est fascinante! Toutes ces textures! C’est quoi les “petites têtes de clou”? Et ton passé empiétant Lunéville est impressionnant! Décidément c’est une très bonne école! Sais-tu déjà ce que tu vas faire l’année prochaine?

    • Merci Claire, oui Yann nous a présenté le programme de l’année prochaine. Il y a le glazig que l’on retrouve à chaque trimestre et pour les autres techniques : la broderie Richelieu, le point d’ombre, le passé empiétant et la broderie au ruban avec perlage. Je pense que je prendrais le glazig pendant deux trimestres, ainsi je pourrais bien progresser et le troisième trimestre le passé empiétant, mais cela dépendra également des modèles proposés. Concernant “les petites têtes de clou” ce sont des perles posées sur un bourrage.


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *