Comment améliorer mes broderies ?

 dans la catégorie Les bases de la broderie

Récemment, sur le groupe Facebook « entraide broderie » de Patience & Petits Points, un membre de la communauté se posait la question : « comment obtenir une broderie plus fine ? », car elle trouvait ses réalisations « grossières ». 

Pour répondre à cette question, je n’ai malheureusement pas de recette miracle à donner. Cependant, je peux partager plusieurs éléments de réponses pour vous aider à améliorer vos broderies

Alors, si vous débutez en broderie traditionnelle, que cela vous plait, mais que vous trouvez vos réalisations un peu « brouillon ». Cet article est fait pour vous.  

Vous trouvez vos broderies un peu “grossières” et vous souhaitez obtenir un résultat plus fin. Voici 10 conseils pour affiner vos broderies.

Broder dans un environnement lumineux  

Broder dans de bonnes conditions de travail vous permettra d’obtenir de meilleurs résultats. L’environnement dans lequel vous brodez a donc toute son importance. Une belle luminosité aide à mieux visualiser son travail sans se fatiguer la vue. Vous serez ainsi plus précis

Pour cela, la lumière d’une fenêtre ou d’une lampe à lumière blanche est idéale car elle n’influence pas la perception des couleurs.  

Améliorer ses broderies : une belle luminosité aide à mieux visualiser son travail

Un endroit calme et lumineux favorise la détente et la concentration

Pour ma part, j’utilise en soirée la lampe loupe à LED 2 en 1 de Daylight (elle peut être sur pied ou posée sur un bureau). Je me sers uniquement de sa forme sur pied car son socle est volumineux et lourd. C’est encombrant pour une petite table. En revanche, elle s’avère très stable et parfaite pour broder dans mon canapé.

Il existe également des lampes Daylight au format « compact ». Je les aime beaucoup car elles sont mobiles et prennent peu de place. J’ai eu l’occasion d’essayer la Smart Lamp R10, elle se glisse facilement dans un sac (type cabas) et elle est toute mignonne. Cependant, elle manque un peu de stabilité. Il y a également la Daylight Smart D20 qui me fait très envie pour mon bureau, mais je n’ai pas encore eu l’opportunité de la tester. (Si vous avez la Smart D20, je serai ravie de connaitre votre avis en commentaire) 

Utiliser les bons outils 

De même, choisir un matériel approprié et de bonne qualité vous permettra de broder dans de meilleures conditions et ainsi d’améliorer vos broderies.  

Par exemple, lorsque les aiguilles ne sont pas adaptées au projet, elles peuvent user rapidement le fil ou faire des trous dans le tissu. Une aiguille se choisit en fonction de l’épaisseur du fil et de la trame du tissu. Plus le fil sera fin et la trame serrée, plus l’aiguille devra être fine.  

Lire : Comment choisir ses aiguilles ?

De la même façon, des ciseaux pointus et aiguisés permettent de couper les fils proprement et au plus près du tissu. Ces ciseaux doivent être exclusivement réservés à la broderie afin de conserver tout leur tranchant.  

Concernant les métiers à broder, j’ai une préférence pour les tambours en bois. La vise en métal permet de serrer les deux cercles et par conséquent de bien maintenir le tissu.  

La qualité des fournitures 

La qualité des matières s’avère être un allié de choix quand on souhaite améliorer ses broderies.  

Pour débuter en broderie, il est normal de ne pas dépenser des fortunes dans les fournitures (fils, tissus, perles, etc). Cependant, si vous aimez la broderie, n’hésitez pas à investir dans de la marque (DMC, Zweigart, Kona de Robert Kaufman, etc.) ou à acheter de l’occasion de bonne qualité (de vieux draps en lin, par exemple). 

D’une part, c’est bien plus agréable de broder sur un tissu qui a du maintien et qui ne s’abîme pas à chaque passage de l’aiguille. La broderie doit rester un moment de détente et ne doit pas devenir une source de stress inutile.  

D’autre part, votre ouvrage sera mis en valeur avec de belles matières et durera dans le temps.  

Choisir les bons fils pour améliorer ses broderies 

Il existe une grande variété de fils dans diverses matières (coton, soie, polyester, cuivre, etc.) et dans de nombreuses épaisseurs.  

Je ne présenterai ici que les cotons moulinés de la marque DMC (du nom de mouliné spécial 25). Ce sont les fils que j’utilise dans les modèles de Patience & Petits Points et que vous trouverez facilement en mercerie. 

Apprendre la broderie - Sélection de cotons moulinés DMC pour le modèle “Hélénies d’automne”

Sélection de cotons moulinés DMC pour le modèle « Hélénies d’automne »

Le coton mouliné DMC est un fil composé de 6 brins. C’est-à-dire que vous pouvez séparer le fil en 6 et broder seulement avec 1, 2 brins, voire plus en fonction des besoins dmotif. Moins vous utiliserez de brins, plus la broderie sera délicate et fine.  

Cependant, j’aimerais y ajouter un petit bémol. Broder avec 1 brin ne fait pas tout. Si le support n’est pas adapté à la finesse du fil ou si le dessin est mal tracé, la broderie peut devenir « brouillon », même avec 1 seul brin. C’est donc un ensemble de petites choses qui fera que votre broderie sera agréable à l’œil.  

Il est intéressant et plaisant de varier le nombre de brins (ou de jouer avec les épaisseurs et les matières des fils). Cela permet de casser une certaine uniformité et de créer des volumes en apportant une dimension supplémentaire à la broderie, la rendant ainsi plus vivante et texturée. La broderie n’en devient pas pour autant « grossière ».  

Le choix du support 

Comme les fils, il est essentiel de choisir un support adapté à son projet pour obtenir de meilleurs résultats. 

Par exemple les toiles Aïda, que vous trouverez dans toutes les bonnes merceries, sont inadaptées à la broderie traditionnelle. En effet, elles sont faites pour la broderie à points comptés (point de croix, blackwork, kogin, etc). Les trous de la toile ne vous permettront pas de piquer où vous le souhaitez et par conséquent d’obtenir une broderie fine. 

Apprendre la broderie : choisir un tissu adapté à son projet est essentiel pour obtenir de meilleurs résultats.

Sélection de toiles en lin et en coton

Pour débuter en broderie traditionnelle, préférez des toiles de coton avec une trame bien serrée. C’est-à-dire un tissu qui ne se déforme pas lorsque vous tirez dessus et dont les fils sont proches les uns des autres (vous ne devez pas voir trop de jour au travers du tissu). Les tissus unis de patchwork offrent une belle palette de couleurs. 

 Si vous souhaitez broder un T-shirt en jersey. Il faut savoir que le jersey a une élasticité naturelle due à sa fabrication. Dans ce cas, vous aurez besoin de stabiliser le tissu pour ne pas déformer le T-shirt. Pour cela il existe des astuces comme le Solufix

Préparer son travail avec soin 

Transférer le motif sur un tissu n’est pas très passionnant et demande un peu de temps. Cependant, lorsque cette étape de préparation est bien exécutée, le travail est grandement simplifié par la suite et la broderie n’en sera que plus belle.

Je ne me suis pas toujours appliquée au moment de tracer le motif sur le tissu (je suis toujours trop impatiente de passer à la broderie), jusqu’au jour où ça m’a vraiment posé des problèmes. Mon tracé était approximatif et à peine visible sur certaines zones, ce qui a rendu le travail de broderie très compliqué. J’ai perdu beaucoup de temps pour essayer de rattraper cette erreur et pour finalement obtenir un résultat peu satisfaisant. Il est donc essentiel de prendre le temps de bien préparer son travail pour améliorer vos broderies

Il existe de nombreuses possibilités pour transférer un motif. Mais, afin d’obtenir un tracé propre et lisible, je vous conseille de choisir la méthode de transfert en fonction du tissu.  

Par exemple, il est risqué d’appliquer le transfert par transparence sur un tissu foncé. Le dessin sera difficile à visualiser sous le tissu (malgré la lumière d’une fenêtre, ou d’une table lumineuse) et par conséquent le tracé ne sera qu’approximatif.  

La tension du tissu est également importante. Vous serez plus précis avec un tissu bien tendu et en brodant en deux temps

Lire : tendre son tissu dans un tambour 

Faire et refaire 

C’est en forgeant qu’on devient forgeron… L’adage est bien connu et s’applique également à la broderie. 

Plus les points sont réguliers, plus c’est agréable à l’œil. Il ne faut pas chercher à réaliser de petits points tout de suite, mais plutôt essayer de faire des points réguliers avec des bords bien nets.  

Si le point ne vous convient pas, vous pouvez le défaire à l’aide de ciseaux de brodeuse, puis recommencer. Et si besoin, encore et encore. 

Le point de chausson

Le point de chausson exécuté sans tambour sur un petit morceau de tissu

Cela dit, attention de ne pas tomber dans le « côté obscur » du perfectionnisme. A savoir se focaliser sur les petits détails et ne pas prendre assez de recul pour avoir une vision d’ensemble de votre broderie. Ce qui m’amène au dernier point : accepter d’être débutant

Accepter d’être débutant 

Lorsque l’on débute la broderie, c’est tout à fait normal que les premiers points soient un peu chaotiques.  

C’est vrai qu’internet nous montre de magnifiques exemples de broderie et que l’on souhaite faire la même chose. Mais il ne faut pas oublier que derrière chaque broderie, il y a souvent une personne qui a déjà plusieurs années de pratique. Il faut se laisser le temps d’apprendre et être bienveillant avec soi-même et son travail. 

Ce qui est important, c’est de prendre plaisir à broder et de passer un moment agréable, le reste viendra avec la pratique.  

Être accompagné 

Je conseille souvent aux débutants de commencer avec un kit, car la brodeuse (ou brodeur) qui a conçu le kit fera la moitié du travail pour vous. Les fournitures sont choisies avec soin, donc il n’y a pas d’erreur possible dans le choix du tissu et des fils. De plus, vous y trouverez un pas à pas pour vous guider tout au long de l’ouvrage. Ainsi, vous n’aurez pas à vous soucier du nombre de brins à prendre, du point à choisir, etc.  

Il est également possible de prendre un cours, le professeur saura vous accompagner dans votre projet et vous aidera à faire les bons choix. 

Se poser les bonnes questions 

Vous l’aurez compris, il n’y a pas d’astuce miracle pour améliorer ses broderies. Ce qui est important c’est de se poser les bonnes questions: Quel est mon projet ? Quel support est le plus adapté à mon projet ? En fonction de mon support, comment transférer mon motif ? Quel fil choisir ? Etc. 

En utilisant des outils de bonne qualité et des fournitures adaptées à votre projet vous allez mettre toutes les chances de votre côté pour réaliser de jolies broderies, l’expérience et la pratique fera le reste. 

Recent Posts
9 commentaires
  • le jardin des fils (patricia)
    Répondre

    Bravo Marie, ton article est formidable. Je rajouterai juste, qu’il faut accepter d’être débutant chaque fois qu’on aborde une nouvelle technique. Après presque 50 ans de broderie, j’en fais encore aujourd’hui l’expérience dans l’apprentissage de la broderie stumpwork. Et quel bonheur de voir ses progrès tous les jours. Merci Marie de ta générosité dans le partage de ton savoir-faire.

    • Marie

      C’est vrai qu’il y a tellement de chose à découvrir en broderie, que l’on peu être experte dans une technique et débutante dans une autre. Je crois que c’est un aspect de la broderie qui me plait beaucoup, car je m’ennuie vite si je n’apprend pas de nouvelles choses. Merci pour ton commentaire.

  • Élisabeth D
    Répondre

    Tout est dit dans votre article. J’ajouterais que pour avoir une belle broderie, il faut pratiquer régulièrement et acquérir ainsi les bons gestes.

    • Marie

      Vous avez raison, c’est en pratiquant que l’on progresse. Merci pour votre commentaire.

  • Odile
    Répondre

    Merci pour tous ces petits conseils, il est vrai qu’il faut prendre son temps pour broder, c’est tellement délicat et déstressant. A bientôt. Odile

    • Marie

      Merci Odile !

  • Titi2707
    Répondre

    Merci pour ces articles.

  • Alaska78
    Répondre

    Tous les article sont très clairs. Pour moi qui m’initie à la broderie, c’est parfait.
    Merci

    • Marie

      Avec plaisir, merci pour votre retour.

Qu'en pensez-vous ?

0
ut ipsum libero. leo. venenatis nec

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer