Comment utiliser le Solufix pour transférer un motif ?

 dans la catégorie Les bases de la broderie

En broderie main, le Solufix peut être utilisé pour transférer un motif sur le tissu. Qu’est-ce que le Solufix ? Découvrez comment et dans quels cas l’utiliser. 

Le Solufix. Tuto, conseils et retour d'expérience sur l'utilisation du Solufix de Vlieseline pour transférer un motif sur le tissu

Qu’est-ce que le Solufix ? 

Le Solufix est un papier intissé autocollant et soluble à l’eau de la marque Vlieseline. Conditionné en rouleau de 45 cm de large, le Solufix est vendu au mètre (Comptez un budget d’environ 9 à 15 euros le mètre en mercerie).    

Celui-ci permet de reporter facilement et rapidement un motif en imprimant directement son dessin sur le papier, puis en le collant sur le tissu grâce à son côté autocollant.  

Multifonction, le Solufix permet également de stabiliser les tissus extensibles (jersey), de renforcer les matières fragiles (soie) et de reporter son motif facilement sur des tissus foncés lorsque le papier carbone n’est pas efficace. 

De plus, il ne laisse aucune trace sur le tissu une fois le papier dissout au lavage.  

Comment l’utiliser ? 

Découper un morceau de Solufix assez grand pour qu’il soit entièrement coincé dans le tambour à broder. Ainsi le tissu est correctement tendu ;

Le motif transféré sur le solufix

Transférer le motif sur la surface rugueuse du papier, soit par impression jet d’encre, soit par transparence ;

 Retirer le papier au dos du Solufix.

Retirer au dos le papier protecteur et coller le Solufix sur le tissu ; 

Le tissu avec le Solufix tendu dans le tambour.

Faire quelques points de bâti (point avant) pour éviter que le papier ne se décolle sur les bords et tendre votre tissu sur le tambour ;   

Lire : tendre son tissu dans un tambour à broder

Le dessin brodé sur le Solufix.

la broderie réalisée pour l’exemple est ce que j’appelle une « broderie libre”. C’est-à-dire que la technique est mise de côté pour laisser place à plus de spontanéité. C’est pour moi l’occasion de lâcher prise sur mes ouvrages et d’essayer de nouvelles approches. Je le fais principalement sur de petits formats pour que la broderie soit terminée en quelques heures (3h maximum). Cela permet de sortir de sa zone de confort et de nourrir sa créativité. Parfois les essais sont réussis et d’autres le sont moins. Celui-ci ne me plait guère. Cependant je tenais à vous le montrer, car les « petits ratés » font aussi partie du processus de création et d’apprentissage.

Broder votre motif en passant à travers les deux épaisseurs (Solufix et tissu) ; 

La broderie en cours de lavage.

Ensuite laver la broderie en laissant tremper 15 min dans de l’eau froide ou tiède puis rincer abondamment. 

Conseils et retour d’expérience sur l’utilisation du Solufix

Les matières doivent être lavables  

Pour retirer le papier, il faut tremper sa broderie dans de l’eau. Par conséquent, il faut s’assurer que le tissu ne rétrécisse pas au lavage (drap de laine ou feutrine). De même, les fils doivent être « grand teint » pour qu’ils ne dégorgent pas sur le tissu.  

La couleur du fond (tissu) est masquée par le Solufix  

Le papier cache en partie la couleur du fond, il est donc plus difficile de visualiser le résultat final. Afin d’éviter des erreurs d’association de couleurs avec le fond, je vous conseille de choisir vos couleurs à l’avance en les posant sur votre tissu.  

L’aiguille s’encrasse vite 

Du fait de sa nature autocollante, le dos du papier est couvert de colle et le simple fait de passer votre aiguille à travers le papier dépose des résidus de colle sur votre aiguille ce qui la rend poisseuse. Je recommande donc de changer d’aiguille lorsque vous commencez un nouvel ouvrage. 

La surface « grossière » du papier 

L’aspect rugueux du papier peut être gênant pour les travaux fins et délicats qui demandent beaucoup de précision. En effet, bien que le tracé soit propre, le relief du papier peut rendre la lecture du dessin plus difficile.  

Le prix 

C’est l’une des méthodes de transfert les plus onéreuses du marché, car le Solufix est à usage unique contrairement à d’autres solutions.  

Conclusion 

Il est possible de n’utiliser que du Solufix pour transférer ses motifs. C’est une solution rapide et efficace qui convient à de nombreux types de tissu et d’ouvrages. De plus, il ne laisse aucune trace lorsque le papier est dissout à l’eau.  

Pour ma part, je préfère le réserver pour les cas particuliers, car je n’aime pas beaucoup broder avec ce papier. Je vais donc l’employer comme solution de secours lorsque mon papier carbone ne fonctionne pas. (Sur les tissus noirs ou les matières extensibles par exemple).  

Lire : transférer un motif avec du papier carbone

Recent Posts
4 commentaires
  • Annie
    Répondre

    Super article Marie ( un de plus!)
    Je viens d’utiliser de l’hydrosoluble pour une broderie sur Organza,( je ne pouvais relever mon motif sur ma base) il n’était pas adhésif, mais quelques points de bâti et calé dans mon tambour.
    C’était parfait, et pour le coup pas de problème de colle sur l’aiguille.
    Pour info :Où trouves tu le solufix adhésif?

  • Mélanie
    Répondre

    Intéressant. Je vois souvent cette technique citée mais je suis toujours sceptique. J’utilise du papier carbone ou les stylos frixion, mais je ne suis toujours pas emballée par le solufix. 🙂

    • Marie

      C’est vrai qu’il est de plus en plus mentionné sur le net. C’est très facile et rapide d’utilisation, mais comme toi je préfère le papier carbone et broder directement au contact du tissu.

Qu'en pensez-vous ?

0
Aliquam vulputate, tempus justo ut massa odio eget elit.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer