Le processus créatif

 dans la catégorie Essais, défis & créations

Il y a une croyance populaire qui nous fait croire qu’être créatif est réservé à seulement quelques élus. Que ces personnes réussissent tout ce qu’ils créent sans aucun effort et que nous, nous n’avons pas eu la chance de recevoir ce don à notre naissance.  

C’est vrai que ce serait merveilleux que de pouvoir créer en un coup de baguette magique et de réussir tout ce que nous entreprenons. Malheureusement, dans notre réalité c’est un peu différent. 

Alors, quel est leur secret ?  

Tout le monde peut être créatif et créer son modèle de broderie. Le secret ? Le processus créatif.

Le processus créatif 

Il n’y a pas de création sans processus créatif. Si vous attendez l’idée de génie ou un don tombé du ciel avant de vous lancer dans un projet, vous ne commencerez jamais. Mais pas d’inquiétude, le processus créatif est là pour vous aider. 

Le processus créatif, c’est tout le travail qui se cache derrière une création c’est la partie immergée de l’iceberg. Cela peut être les réflexions, « les gribouillis », les recherches, les essais, l’organisation, l’environnement, etc. Et c’est rarement ce qui nous est présenté sur les réseaux sociaux.

Car bien souvent, parler de son processus créatif, c’est se dévoiler au monde. C’est un processus très intime et personnel. Il est propre à chacun de nous, à notre fonctionnement. Il peut être très simple et rapide ou au contraire très long voire complexe.  

Toutefois, bien que celui-ci soit différent d’une personne à l’autre, il peut être généralisé en quelques étapes. Adaptez-les à votre personnalité, car créer c’est avant tout s’exprimer et s’affirmer en tant qu’individu. Alors n’ayez pas peur d’être vous-même et lancez-vous ! 

Étape 0 : Collecter  

Cette première étape du processus créatif, n’en est pas vraiment une puisqu’il s’agit d’un travail de fond qui va nourrir votre créativité au quotidien. L’idée est de collecter ce qui vous inspire, sans chercher à créer

Par exemple : vous vous promenez au parc et une fleur attire votre attention. Ces couleurs vives vous inspirent. Prenez-la en photo ! Vous avez fait un rêve riche en émotions, notez-le. La photo d’un magazine vous plait beaucoup, découpez-là. 

Cette collecte peut prendre la forme d’un journal (numérique ou papier), d’un classeur, d’une boîte ou bocal, de tableaux Pinterest, etc. Choisissez les outils qui vous correspondent. 

Le processus créatif : Extrait de mon journal créatif
Photo prise sur le chemin des courses alimentaires, le bleu des fleurs m’a interpellé. 

Tenir un journal de collectes (ou quelle que soit la forme que vous avez choisie) est un premier pas vers la création. Vous venez même de commencer à créer sans vous en rendre compte.  

Cet objet qui rassemblera vos observations et inspirations sera unique. Il ne ressemblera à aucun autre puisque son contenu viendra de vous.  

Dans ce journal autorisez-vous à être vous-même. Ne vous souciez pas de l’esthétique, des tendances, de ce qu’en pense les autres. Ce cahier est pour vous. Vous n’êtes pas obligé de le montrer et vous avez le droit de dire non si on vous le demande.  

Etape 1 : Se préparer  

Notre environnement ou notre état émotionnel influence beaucoup nos créations, c’est pourquoi je vous invite à vous entourer de choses qui vous plaisent et vous inspirent. Se mettre dans de bonnes conditions pour créer fait partie intégrante du processus créatif, alors demandez-vous : dans quel environnement aimeriez-vous créer ?  

  • Aimez-vous créer chez vous ou en extérieur ? (À la mer, dans votre jardin, au bar, dans votre salon, dans votre voiture, etc.) 
  • Préférez-vous un endroit spacieux, lumineux, épuré, ou coloré, tamisé, chaleureux, etc. ?  
  • Avez-vous besoin de calme ou de bruit, d’être seule ou en groupe ?  
  • Faut-il que votre matériel soit ordonné, organisé ou au contraire en vrac ? Avez-vous besoin d’accumuler beaucoup de fournitures ou à l’inverse posséder juste le nécessaire ? 

N’hésitez pas à essayer plusieurs choses et surtout faites au mieux. Si vous n’avez qu’un coin de table pourquoi ne pas vous offrir une jolie boîte pour votre matériel. 

Certaines pratiques comme le Zentangle proposent également de faire une petite méditation avant de commencer à créer.  

Ce qui est important ici, c’est de vous écouter pour pouvoir passer un moment créatif agréable.  

Étape 2 : Recherche  

Une fois bien installée vient l’étape de la recherche. C’est ma partie préférée du processus créatif ! Celle-ci permet d’affiner son projet pour pouvoir trouver la solution qui concrétisera l’idée de départ. 

En fonction du projet, mais aussi de votre personnalité cette étape peut être très différente d’une personne à l’autre, je vous présente ici mon processus. Je vous invite à essayer plusieurs choses pour trouver ce qui fonctionne pour vous.   

Dans tous les cas, il vous faudra une idée de départ. Et si vous n’êtes pas inspirée, vous avez le droit ! pensez à aller piocher une idée dans votre « banque de ressources personnelles » (étape 0).  

Phase 1 : « Vider sa tête » 

Ça peut-être sous forme de croquis, de mindmap, de brainstroming, etc. Ne cherchez pas à faire beau ou à reproduire des carnets d’illustratrices qui ont des années d’expérience.  

Par exemple, pour la collection sous-l’océan l’idée de départ était de faire un modèle été sur le thème de la mer.  

Je note alors : mer > plage > sable > coquillages > algues > vacances > plongée > masque de plongée > fonds marins > animaux marins > épave > pirates > trésor > coffre aux trésors > etc. 

J’explore ainsi les différentes pistes, je n’attends pas que la solution pour mon modèle de l’été vienne à moi. Je vais la chercher en écrivant et en dessinant tout ce qui me passe par la tête. 

Phase 2 : Essayer et trouver des références photographiques 

Une fois que l’idée se précise, c’est-à-dire que j’ai choisi des éléments que je souhaite développer, comme le coffre aux trésors, les fonds marins ou l’épave. Je suis allée chercher des photos de références pour apprendre à dessiner une ancre, des coquillages, des algues, etc. (Je pars de photographies et non de broderies ou d’illustrations pour ne pas être influencée.) Je remplis des pages de formes, j’essaie des compositions, jusqu’à ce que le motif (ou les motifs) immerge(nt).  

Extrait de mon carnet de croquis
Etude de coquillages pour le modèle sous l’océan 
Extrait de mon carnet de croquis
J’essaie des compositions 
Extrait de mon carnet de croquis
Je simplifie, le motif prend forme. 

Mais peut-être que le dessin ce n’est pas votre truc et je vous rassure, pas besoin de savoir dessiner pour créer une broderie. Par exemple, revenons au mot trésor.  

Comment pourriez-vous exprimer le mot trésor avec vos matières ?  

Pourquoi ne pas sortir vos perles, strass et paillettes ou un tissu qui a une valeur particulière à vos yeux.  

Comment pourriez-vous les associer ?  

Placez-les d’une façon. Prenez une photo. Disposez-les d’une autre façon. Prenez une photo. Encore une autre façon ? Essayez ! chercher, explorer.  

N’attendez pas que ce trésor tombe du ciel allez le chercher au fond de vous. Et n’oubliez pas, personne n’a dit que ça devait être parfait, que vous n’avez pas le droit de vous tromper ou que vous devez le montrer au monde.  

Phase 3 : Trouver le point de broderie 

Ensuite, je continue mon travail d’exploration, mais cette fois avec une aiguille et du fil. Je vais tester différents points de broderie sur chaque élément de ma broderie jusqu’à être satisfaite du résultat. 

Le processus créatif : Extrait de mon cahier de recherche
Essai de points de broderie collé dans mon cahier de recherche 

Lire : Comment choisir ses couleurs 

Étape 3 : Prendre du recul 

L’étape de recherche peut être riche en émotions. On peut ressentir de l’excitation, de la joie, mais aussi de la frustration ou de la colère lorsque nous ne trouvons pas ce que l’on cherche. Et très souvent, on ne sait pas ce que l’on cherche ! Cependant on sait intérieurement que nous ne l’avons pas encore trouvé.  

C’est donc le moment de prendre du recul et en profiter pour aller se promener, lire, jardiner, faire du sport, voir des amis, etc. Vous pouvez également continuer de collecter des inspirations autour de vous.  

Puis vient un déclic, probablement au moment où on l’attend le moins. Vous avez trouvé le lien qui connectera tous les éléments ensemble. Tout devient alors claire et fluide. Ces moments de pause sont donc essentiels au processus créatif, alors prenez du temps pour vous ressourcer. 

Ensuite, il est temps de s’y remettre, de mettre au propre, d’écarter ce qui ne fait plus sens et de préparer la phase finale du processus.

Essai de couleurs

Étape 4 : La réalisation  

La réalisation est la dernière étape du processus créatif. En broderie, elle consiste à broder son ouvrage en suivant le travail préparatoire réalisé lors des étapes précédentes. C’est-à-dire qu’à ce stade du processus, vous savez exactement où vous allez et ce que vous devez faire. En Haute-Couture ce travail est généralement confié aux « petites mains » des Ateliers de broderie.  

Lors de cette étape, nous passons donc de la casquette de créateur à la casquette d’ouvrier pour réaliser la broderie finale. Celle que vous serez fière de présenter. 

Collection sous l’océan, Modèle de broderie Patience & Petits Points
La collection sous l’océan terminée 

   Boutique : pack sous l’océan 

Conclusion 

Être créatif ce n’est pas avoir un talent tombé du ciel. Tout le monde peut être créatif à condition de se lancer, de s’en donner les moyens et d’y consacrer du temps quel que soit le domaine que vous avez choisi.  

Cela peut commencer par la simple collecte d’inspirations (étape 0). Elles peuvent rester à l’état de notes ou au stade de recherches (étape 3). Vous n’êtes pas obligé de toujours amener vos idées jusqu’à la réalisation aboutie. 

N’écoutez pas votre petite voix qui vous dit que vous n’êtes pas fait pour ça. Car bien souvent elle a peur de l’inconnu et ne veut pas vous faire prendre le risque de vous tromper.  

Or se tromper fait partie intégrante du processus créatif. Si vous faites des ratés ce n’est pas parce que vous êtes mauvais, c’est parce que vous êtes en train d’apprendre. Si vous souhaitez progresser, il faut continuer de pratiquer et ne pas vous arrêter aux premiers échecs.  

Profitez de l’étape de recherche pour expérimenter des choses et surtout ne vous soucier pas de ce qu’en pense les autres. Faites-le pour vous

Et si vous n’osez pas encore vous lancer dans la création, je vous invite à me rejoindre à l’Atelier où je vous propose de réaliser petit à petit un cahier de broderie qui vous servira de support d’apprentissage et d’expérimentation créative. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Recent Posts
16 commentaires
  • Ourly
    Répondre

    Article très intéressant où je retrouve des situations que je connais bien!!!!

    • Marie

      Merci !

  • Michèle Duhamel
    Répondre

    Merci infiniment pour cet article et les pistes qu’il suggère. Dès que mes petits-enfants auront rejoint leur maman, je m’achète un cahier ! Bon déménagement à vous ! J’ai déménagé 11 fois pour suivre mon mari dans ses déplacements professionnels et je sais ce que cela implique métériellement et psychologiquement. Bon courage !

    • Marie

      Avec plaisir, merci !

  • Anne
    Répondre

    Bonjour,
    Un tout grand merci pour cet article si positif. Il nous redonne confiance en nous.
    Souvent, je me dis que je suis une bonne exécutante et non une créatrice. Pourtant, lorsque je brode, je tricote ou je couds, je ne copie jamais. J’essaie toujours d’y mettre ma “patte personnelle”. C’est comme en dentelle aux fuseaux, ma passion principale, j’aimerais créer mes propres modèles mais je ne sais pas bien dessiner. Alors, j’improvise sur des piqués anciens, je m’inspire d’images ou de broderies que je transforme en dentelle. Mais cela demande beaucoup d’énergie, de temps et surtout de confiance en soi. Et je n’y parviens pas toujours.
    Merci pour tous ces conseils que je vais relire régulièrement afin de me relancer dans la création textile.

    • Marie

      Avec plaisir, j’espère qu’il vous aidera à poursuivre dans cette voie.

  • christine caylet
    Répondre

    votre article est très inspirant. merci d’avoir partagé ça avec nous

    • Marie

      Merci Christine !

  • Janine
    Répondre

    Article très passionnant pour quelqu’un qui n’a pas beaucoup de confiance en soi , on sait que l’on peut mais on n’ose pas !
    Alors je n’hésiterai pas à oser !
    Et puis vous donnez une bonne marche à suivre , merci .

    • Marie

      oui il faut oser ! si on n’essaie pas, on ne peut pas savoir. Il faut aussi être indulgent avec soi-même et petit à petit on progresse. Mais pour cela il faut s’en donner la permission.

  • LUCETTE BERTHOME
    Répondre

    Merci beaucoup Marie, je pensai ne pas avoir la science de la créativité, mais peut-être avec votre article, je vais changer d’idées, surtout en suivant vos conseils bonnes vacances

    • Marie

      Avec plaisir, merci 😀

  • Lysa Sonna
    Répondre

    merci beaucoup pour cet article très intéressant et enrichissant. Je suis étudiante en stylisme et cela va beaucoup m’aider.

    • Marie

      Avec plaisir, merci 😀

  • MARIE-CLAIRE
    Répondre

    Article très intéressant et enrichissant. J’accumule depuis des années des photos, ouvrages, du textile pour mes créations qui restent dans le domaine “copier/exécuter au fil” et non de la création personnelle

    • Marie

      Merci pour votre retour !

Qu'en pensez-vous ?

0
elit. ut mattis Phasellus pulvinar Praesent accumsan at elementum id

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer