Découvrir les points de broderie

Seuls ou associés entre eux, les points forment la Broderie qui embellira vos vêtements, accessoires, objets décoratifs, etc.

Pour débuter, on a donc besoin d’apprendre quelques points de broderie pour réaliser ses premiers ouvrages. Pas besoin de tous les maîtriser, car non seulement il en existe beaucoup, mais surtout ils ne sont pas tous nécessaires.

De plus, certains points sont réservés à des techniques bien spécifiques. Par exemple, les points destinés à la tapisserie ne sont pas les même que ceux utilisés pour de la broderie blanche.

Sur Patience & Petits Points, je vous propose de découvrir quelques points pour pratiquer une broderie « libre ». C’est-à-dire une broderie réalisée à partir d’un motif de votre choix, tracé sur n’importe quel tissu dans le cadre du loisir créatif.

Pour une liste plus complète, je vous invite à vous tourner vers des ouvrages spécialisés. Certains livres comme “La broderie en 260 points” en répertorient une palette plus exhaustive.

Connaître les principaux points vous permettra de réaliser avec fierté vos premiers ouvrages.

Vous découvrirez avec bonheur que, selon le choix de la matière, de la couleur, ou même de l’épaisseur du fil, on peut obtenir des effets très différents avec un seul point ! Alors, pas de panique si vous n’en connaissez que très peu pour l’instant.

Il est également possible de combiner plusieurs points entre eux pour en former de nouveaux, les possibilités deviennent alors infinies.

Certains points de broderie sont également plus complexes que d’autres. Aussi commencez par apprendre des points simples. Avec l’expérience et la pratique, vous pourrez progressivement augmenter la difficulté.

DEUX MÉTHODES POUR BRODER

Il existe deux façons de broder : en un ou deux mouvement(s). On choisira l’une ou l’autre en fonction de ses besoins mais aussi de la technique employée.

Broder en un mouvement

La première méthode consiste à broder en un temps. C’est-à-dire, piquer son aiguille et la ressortir en un seul mouvement. Pour cela, on couche son aiguille jusqu’à la faire ressortir un peu plus loin sur l’avant du tissu (ainsi l’aiguille reste toujours sur l’avant de l’ouvrage).

Lorsque l’on brode en un mouvement, on n’emploie pas le tambour à broder et si cette manière de broder est la plus rapide, elle est aussi la moins précise. Certaines techniques, comme le sashiko, ou la broderie glazig se brodent de cette façon.

broder en un mouvement

Broder en deux mouvements

La deuxième méthode se pratique généralement avec un métier ou un tambour à broder. Elle consiste à broder en deux temps distincts :

  • Piquer l’aiguille dans le tissu pour la sortir sur l’avant de l’ouvrage ;
  • Repiquer un peu plus loin pour sortir l’aiguille au dos de l’ouvrage.
broder à l'aide d'un tambour, méthode en 2 temps

Cette façon de broder permet d’être extrêmement précis dans son travail.

C’est la méthode que l’on recommande généralement pour débuter en broderie traditionnelle, car broder avec un tambour permet également de gérer plus facilement la tension de son fil et de son tissu.

Par exemple, la peinture à l’aiguille qui demande un travail de grande finesse se brode de cette manière.

Lire : Comment tendre son tissu avec un tambour à broder ?

RÉGULARITÉ, PETITS POINTS et nombre de brins

Lorsque l’on débute, pas besoin de faire de petits points de broderie, sinon on risque de vite perdre patience.

Il est préférable de faire de plus grands points, et d’être régulier. En effet, ce sont la régularité et la netteté du travail qui vous permettront surtout d’obtenir de beaux résultats. La finesse viendra avec le temps et l’expérience. Et lorsque je parle de finesse, je ne parle pas de broder avec un seul brin, mais bien de régularité.

En effet, broder avec un brin n’est pas une obligation. Vous pouvez faire une jolie broderie avec plusieurs brins. Je vous invite à découvrir le magnifique travail de Yumiko Higuchi. Elle utilise jusqu’à 6 brins de coton mouliné DMC, mais aussi de la laine. 

APPRENDRE LES POINTS LINÉAIRES (EN LIGNE)

Les points linéaires servent principalement à broder des lignes, comme les contours d’un motif par exemple. Ils peuvent également être rebrodés pour donner du volume et de l’épaisseur à la ligne. Ils font partie des points de base de la broderie.

Certains points linéaires (point de tigepoint de chaînette) brodés en rang serrés permettent également de recouvrir de grandes surfaces.

apprendre le point de chaînette échelle

Le point de chaînette échelle

La chaînette échelle, également connue sous le nom de point de chaînette ajouré permet de broder des lignes larges. Le point peut être plus ou moins ajouré en fonction de l’effet souhaité.  
Découvrir le point
exemple point de chaînette

Le point de chaînette

Le point de chaînette est généralement utilisé pour broder des lignes épaisses, mais il peut également servir de point de remplissage.
Découvrir le point
point de tige

Le point de tige

Aussi appelé le point coulé, le point de tige est un point polyvalent en broderie. On le retrouve dans de nombreuses techniques comme la broderie traditionnelle, la broderie d’or, aux
Découvrir le point

Le point arrière

Le point arrière est un point linéaire, c’est-à-dire qu’il sert principalement à broder des lignes droites ou en courbes. Ce point est également appelé point piqué ou point de piqûre
Découvrir le point
Le point avant

Le point avant

Le point avant fait partie des points dit linéaire. C’est à dire qu’il est généralement utilisé pour broder des lignes. En couture, plus connu sous le nom de point droit, il
Découvrir le point

JOUER AVEC LES POINTS ISOLÉS

Les points isolés sont des points qui peuvent s’utiliser seuls ou en groupe pour remplir une surface.
Par exemple des points de nœud brodés côte à côte donneront un aspect « granuleux » et irrégulier à la forme tout en apportant du relief.

Le point de Rhodes

Le point de Rhodes

Principalement utilisé sur canevas, le point de Rhodes peut également être utilisé en broderie traditionnelle. Celui-ci apporte du volume à vos broderies par son aspect bombé. Il pourra alors suggérer
Découvrir le point
L’œillet festonné

L’œillet festonné

Comment broder un bel œillet festonné ? Des schémas et des astuces pour vous aider dans votre découverte de la broderie.
Découvrir le point
Le point de roue

Le point de roue

Découvrez le point de roue avec des schémas pour droitiers et gauchers, ainsi que plusieurs conseils pour enrichir vos broderies et varier les effets.
Découvrir le point
Broder le point mouche. schémas pour droitiers et gauchers. Apprendre la broderie

Le point mouche

Le point mouche, aussi connu sous le nom de point plume, est un point isolé. C’est-à-dire qu’il peut se broder seul.   Celui-ci peut prendre plusieurs formes en fonction de l’écartement du V et de la longueur
Découvrir le point

Le point de bouclette

La bouclette aussi appelé point de marguerite ou point de chaînette isolé est idéal pour créer de petites feuilles ou les pétales d’une fleur.
Découvrir le point
le point de nœud - Patience et Petits Points

Le point de noeud

Le point de nœud fait partie des points isolés, c’est-à-dire qu’il peut s’utiliser seul. Plusieurs points de nœud côte à côte peuvent remplir une forme. Il donnera alors de la
Découvrir le point

DÉCOUVRIR LES POINTS DE REMPLISSAGE

Les points de remplissage permettent de couvrir entièrement ou partiellement des surfaces plus ou moins grandes.

les points de broderie - le passé plat

Le passé plat

Le passé plat est un point de remplissage. Il permet de créer des aplats de couleurs sur de petites surfaces. Voici quelques astuces et conseils pour faire un joli passé plat.
Découvrir le point
zoom sur le point de feston - modèle kenkizou

Le point de feston

Le point de feston permet de remplir des formes et de broder des bordures. Il est très apprécié en glazig pour former des pétales ou de petites coquilles.
Découvrir le point

Apprendre la broderie, c’est à la portée de tous à condition de prendre le temps. Installez-vous confortablement, munissez-vous d’un bon éclairage, sortez vos aiguilles, vos fils et amusez-vous !